Rachat de crédit immobilier : la bonne méthode à appliquer

Le rachat de crédit immobilier est devenu une excellente astuce pour lutter contre l’inflation. Cette opération peut effectivement vous faire bénéficier d’une économie de plusieurs milliers d’euros. Ainsi, si vous cherchez une bonne méthode à appliquer pour votre rachat, vous avez trouvé l’article qu’il vous faut.

Évaluer si les conditions sont optimales

Généralement il est conseillé aux personnes ayant un emprunt de considérer plusieurs paramètres avant d’opter pour un rachat immobilier. Ainsi les conditions optimales pour effectuer un rachat sont :

A lire également : Quel salaire pour emprunter 300 000 euros en 2022 ?

  • Avoir une durée restante de remboursement supérieure à la durée écoulée: le rachat n’est vraiment profitable que lorsqu’il est effectué durant les premières années
  • Posséder un capital restant dû suffisamment élevé donc un montant supérieur à 50 000 voire 70 000 euros
  • S’assurer d’une différence de taux d’au moins 0,7 voire 1 point entre le taux en cours et celui visé (par exemple, de 2,5 % à 1,8%)
  • Bien prendre en compte le coût des frais accessoiresà l’opération (frais de dossier, d’assurance, etc.).

Enfin, l’idéal serait d’enclencher cette procédure si par exemple vous bénéficiez d’une meilleure situation financière qu’avant. En veillant à ce que les crédits à faire racheter aient été prévus sur la longueur car la majeure partie des intérêts est versée durant les premières années.

Procéder à une étude comparative

Pour un rachat de crédit immobilier vraiment intéressant, le mieux est toujours de réaliser une étude concurrentielle. Vous devrez comparer plusieurs courtiers en prêt immobilier, puis choisir celui qui proposera le taux le plus attractif. Pour ce faire vous pouvez passer par des agences ou des sites internet spécialisés dans les avis et comparatifs.

Lire également : Acheter en France en tant qu'étranger ressortissant de l'UE

Une fois la négociation effectuée avec la nouvelle banque, si un accord est trouvé, celle-ci prendra en charge immédiatement la rédaction de votre nouveau contrat et le déblocage des fonds. En d’autres termes, elle va racheter le crédit à votre ancienne banque et enclencher vos nouvelles mensualités.

S’assurer que le rachat est bénéfique

Cette opération permet bien-sûr de profiter de conditions plus favorables mais vous aurez quand-même à vous acquitter de certains frais indispensables. En effet, pour finaliser le rachat, votre nouvelle banque vous demandera de payer :

  • Des indemnités de remboursement anticipépour le précédent emprunt
  • Des frais de dossierset de garantie pour ouvrir un nouveau crédit

Par ailleurs, elle peut parfois aussi vous obliger à assurer le crédit, prendre une caution bancaire ou encore une hypothèque.  C’est pourquoi il est préférable de bien s’assurer que le rachat est plus bénéfique qu’une renégociation de prêt en comparant toutes les modalités avant de se lancer.

vous pourriez aussi aimer