Comment fonctionne le PageRank de Google


Le PageRank était considéré autrefois comme une donnée officielle de Google qui désignait l’indice de ‘’popularité’’ d’une page d’un site ou plutôt d’un site. En effet, cette donnée pouvait varier d’une page à l’autre dans un même site. Aujourd’hui on peut affirmer que le PageRank est bien avancé. Pour savoir comment fonctionne le Google PageRank et pour bien d’autres, nous invitons à poursuivre votre lecture.





Le fonctionnement





On peut dire que le PageRank est considéré comme une formule
qui s’affiche de cette façon : PR(A)= (1-d) +d, (PR(T1)/C(T1) +…+,
PR(Tn)/C(Tn). Cette dernière est juste considéré comme une info et ne vous
permettra surement pas à connaitre son fonctionnement.

A lire également : Préservation de l'environnement : les Puffs jetables s'arrêtent fin 2023 !





Pour son fonctionnement, plusieurs facteurs entrent en jeu.
En effet, au moment de calculer une PageRank d’une page donnée, Google prend en
compte juste trois facteurs. Tout d’abord il y a le nombre de liens sortants
sur chaque page de lien. Ensuite la qualité et la quantité des pages de liens
entrants et pour terminer le PageRank de chaque page de lien. Prénoms par
exemple les pages 1, 2 et 3. La page numéro trois prend en compte deux
liens : un premier lien de la page un et un second de la page deux. De ce
fait, on peut dire que la page 1 possède un plus fort PageRank que la page deux
moins des liens sortants.





D’autres facteurs d’amortissements sont également intégrés
dans la formule de PageRank. Parmi ces facteurs, il y a le facteur
d’amortissement. Ce dernier imite la probabilité qu’un utilisateur de
l’internet continu de cliquer sur un lien pendant que ce dernier navigue. Autrement
dire, vous pouvez juste comprendre par la que la probabilité qu’un utilisateur
de net clique sur un lien sur la toute première page est élevé. Mais cette dernière
est inferieur pour qu’il clique sur un lien de la page qui suit. Car pour
calculer le PageRank d’une seule page, Google a besoin du PageRank de bon
nombre de pages.

A lire aussi : Où partir au soleil en janvier pas trop loin ?





Comment améliorer son PageRank





Pour améliorer une PageRank il faut prendre en compte
plusieurs leviers. Nous avons : les liens internes sortants, le maillage
interne sortants et les backlinks. La plus grosse source de PageRank sont les
liens externes entrants. Mais la seule condition qui se pose est qu’ils soient
de qualité. Il préférable d’avoir dix backlinks de qualité sur dix sites que
milles liens sur des annuaires.






Les critères de calcul du PageRank




Le PageRank est un algorithme complexe qui utilise plusieurs critères pour calculer la pertinence d’une page web. Voici les principaux critères pris en compte :




  • La qualité des backlinks : Comme mentionné précédemment, les liens externes sont essentiels pour améliorer le PageRank. Tous les backlinks ne se valent pas. Google prend en compte la qualité du site source et de l’ancre de lien utilisée.


  • La pertinence thématique : Les pages qui parlent d’un sujet spécifique doivent être liées à des sites traitant aussi ce même sujet.


  • L’autorité de domaine : Plus le domaine est ancien et reconnu dans son secteur d’activité, plus il aura une forte autorité auprès de Google.





  • Certains experts estiment qu’il existe jusqu’à 200 facteurs différents qui entrent en ligne sur l’algorithme du PageRank. Cela montre que l’optimisation SEO ne se résume pas à quelques astuces simples mais nécessite une connaissance approfondie et constante des évolutions algorithmiques mises à jour régulièrement par Google.




    Les erreurs à éviter pour ne pas pénaliser son PageRank




    Les erreurs à éviter pour ne pas pénaliser son PageRank





    Si l’optimisation du PageRank est capitale, il ne faut pas négliger les erreurs à éviter pour ne pas être pénalisé par Google. Effectivement, certains comportements sont considérés comme du ‘black hat SEO‘, c’est-à-dire des techniques contraires aux recommandations de Google et pouvant entraîner une baisse de positionnement dans les résultats de recherche.





    • L’utilisation abusive des mots-clés : Les mots-clés doivent être utilisés naturellement dans le contenu sans chercher à sur-optimiser. Lorsqu’ils sont trop présents ou mal placés, cela peut être détecté comme du spamming par Google et nuire au référencement.
    • L’achat de liens : Acheter des backlinks ou utiliser des réseaux d’échange de liens est une pratique interdite par Google et qui peut conduire à une sanction sévère.




  • La duplication de contenu : Copier/coller un texte existant sur Internet ou dupliquer son propre contenu sur plusieurs pages affaiblit la crédibilité de Google et impacte négativement l’indexation.



  • Les liens cassés : Les liens rompus ou les erreurs 404 sont préjudiciables pour le référencement. Pensez à bien vérifier régulièrement tous les liens sur son site web pour éviter toute erreur.


  • Améliorer son PageRank implique une stratégie globale d’optimisation SEO qui prend en compte plusieurs critères tout en évitant les erreurs susceptibles d’être sanctionnées par Google. L’objectif principal reste toujours de proposer un contenu pertinent et utile aux internautes afin d’améliorer leur expérience utilisateur sur le site web.

    vous pourriez aussi aimer