Qu’est-ce qu’une puff ?

La puff est une mini cigarette électronique. Elle est jetable et se présente avec plusieurs arômes, généralement fruités. Utiliser la puff vous permet de mesurer votre consommation de liquide électronique. Toutefois, les modèles les plus courants se présentent avec de la nicotine à un taux de 2 %. D’autres modèles par contre sont sans nicotine. Pour donc éviter la dépendance au produit, sa vente est interdite en France. Pourtant, de plus en plus de jeunes en demandent. Que faut-il donc savoir de la puff avant de commencer à l’utiliser ? On vous dit tout.

Les puffs sont de petites cigarettes électroniques pré-remplies

De façon générale, les cigarettes électroniques sont d’excellents recours pour un processus de sevrage tabagique. Elles servent de substitut à la cigarette classique et peuvent donc permettre de passer facilement de l’état de dépendance à celui de non-dépendance. D’ailleurs, de nombreux professionnels recommandent l’e-cigarette pour traiter le tabagisme.

A lire en complément : Les critères pour bien choisir son ordinateur

Toutefois, de nombreuses études ont prouvé que le principe des puffs ne répond pas exactement à cette fonction de substitut bien que ces dernières soient aujourd’hui très tendance. Ce sont de petites cigarettes électroniques pré-remplies. Elles délivrent jusqu’à 1 800 bouffées et sont jetables.

La composition en nicotine de la cigarette électronique jetable favorise une addiction plus poussée. De nombreuses personnes sont devenues dépendantes au tabac (et donc à la cigarette classique) en consommant des puffs. Pour les plus jeunes, la puff expose au risque de limitation des fonctions cognitives.

A lire également : Quel vin servir avec le couscous ?

Qui peut consommer des puffs ?

Le vapotage est interdit aux mineurs dans l’ensemble. Que la cigarette électronique contienne de la nicotine ou non, ceux-ci ne doivent pas en prendre. Pour les puffs, ces règles s’appliquent également. Cela dit, la loi interdit la consommation de cette mini cigarette électronique aux mineurs.

Pour les adultes, ils sont encouragés à préférer les puffs qui ne contiennent pas de nicotine. Si éventuellement, vous deviez opter pour les puffs contenant de la nicotine, il ne faudra pas abuser de leur consommation.

En France, de nombreux buralistes proposent ce produit de vapotage à la vente. Certaines adresses en ligne proposent aussi la cigarette électronique jetable dans leurs catalogues.

Impact des puffs sur l’environnement

une puff

Sur le plan écologique, les vapes jetables constituent de véritables problèmes. Certes, il y a des marques qui proposent un système de recyclage de ces équipements, mais les utilisateurs ne suivent pas toujours cette dynamique. Ces derniers jettent simplement les puffs vides dans des poubelles après utilisation. La conséquence, c’est que ces produits dégradent davantage l’environnement.

Comparativement aux autres types de cigarettes électroniques, les puffs ne sont pas à recommander si vous êtes un partisan de la lutte écologique. Il faut aussi préciser qu’en dehors du risque de dépendance que cela présente, l’impact environnemental du produit est l’une des motivations de l’État pour l’interdiction de vente des puffs en France.

Combien coûte une puff ?

Sur le marché des cigarettes électroniques, les puffs ne sont pas les produits les plus accessibles en termes de prix. Il faut prévoir entre 8 et 12 euros au moins pour se procurer une puff. Pour des puffs contenant 10 ml d’e-liquide, le prix de vente est estimé à 40 euros environ. Dans le même temps, une cigarette électronique classique coûte environ 13,90 euros pour une même quantité d’e-liquide.

Il faut préciser que ces cigarettes électroniques sont réutilisables contrairement aux puffs. Pour aller plus loin, vous avez la possibilité de réaliser des e-liquides maison afin d’amoindrir le coût du vapotage. Par contre, que ce soit pour l’achat en ligne ou dans les magasins physiques, les puffs sont généralement onéreuses.

L’astuce pour profiter d’un prix avantageux pour l’achat de vos puffs, c’est de comparer les offres. Plusieurs plateformes en ligne proposent le produit à la vente. Vous avez donc la possibilité de comparer leurs offres afin de vous décider. Vous pouvez aussi négocier directement le prix de la mini cigarette électronique auprès d’un buraliste.

Bien que performante, cette méthode peut toutefois être chronophage et fastidieuse. Dans n’importe quel cas de figure, assurez-vous que le taux de nicotine contenu dans la puff est conforme à la législation avant de conclure l’achat.

Les différentes saveurs disponibles pour les puffs

Les différentes saveurs disponibles pour les puffs sont très nombreuses. Chacun peut choisir celle qui lui plaît le plus, en fonction de ses goûts personnels. Les fabricants proposent ainsi une grande diversité d’e-liquides pour leurs produits.

Parmi les arômes classiques, on trouve la menthe et la fraise. Ces deux saveurs restent des incontournables dans l’univers du vapotage. La menthe est appréciée pour son côté frais et intense tandis que la fraise offre une note sucrée délicieuse.

D’autres parfums ont aussi fait leur apparition sur le marché des cigarettes électroniques miniatures comme la pomme, l’ananas ou encore le melon. Il existe des e-liquides aux arômes plus originaux tels que chocolat-noix de coco ou encore vanille-caramel.

Pour ceux qui recherchent un goût particulier et authentique, il est tout à fait possible de créer leur propre e-liquide grâce aux bases neutres disponibles sur certains sites spécialisés en ligne. Vous pouvez y ajouter des concentrés d’arôme afin de réaliser votre propre recette. Avant toute chose, assurez-vous, bien entendu, que ces ingrédients soient conformes à la législation en vigueur.

Rappelons-le : quelle que soit la saveur choisie au final • et cela vaut aussi pour les autres aspects du produit -, privilégiez toujours un matériel conforme aux normes européennes et françaises pour garantir votre sécurité et celle de vos proches.

Les risques pour la santé associés à la consommation de puffs

Si les puffs semblent être une alternative moins nocive que la cigarette classique, leur consommation n’est pas exempte de risques pour la santé. En effet, si l’on se réfère à certaines études scientifiques, les e-liquides utilisés dans ces cigarettes électroniques miniatures peuvent contenir des substances potentiellement dangereuses pour l’organisme.

L’un des problèmes majeurs est lié aux arômes artificiels qui sont ajoutés à ces liquides. Les produits chimiques responsables de ces saveurs ont été associés à divers troubles respiratoires et cardiovasculaires chez les fumeurs qui en ont fait usage sur le long terme.

Il a aussi été démontré que certains composants tels que le glycérol végétal et la propylène glycol pouvaient avoir un impact négatif sur la qualité de l’air intérieur lorsque les puffs étaient utilisées dans un espace clos.

Bien qu’il soit vrai que les e-cigarettes ne contiennent pas toutes les substances toxiques présentes dans la cigarette traditionnelle • notamment le goudron -, elles renferment toutefois d’autres éléments comme la nicotine. Cette substance hautement addictive peut entraîner chez le consommateur une forte dépendance psychologique. Elle est aussi connue pour augmenter le risque d’hypertension artérielle et des maladies cardiovasculaires.

Plus largement, il faut rappeler qu’en France, toute forme de vapotage est interdite dans certains lieux publics tels que les écoles ou encore les transports en commun afin de protéger non seulement ses usagers mais aussi les personnes qui les entourent. Les puffs, comme toute autre cigarette électronique, doivent être utilisées avec précaution et en connaissance de cause pour éviter tout risque inutile.

vous pourriez aussi aimer