Lesquelles des voitures peuvent fonctionner avec de l’éthanol ?

L’éthanol est par définition un alcool présent dans les boissons alcoolisées. On l’utilise généralement aussi comme solvant ou désinfectant dans les industries. Produit à partir de la fermentation de plantes qui contiennent du sucre, il s’agit d’un agrocarburant mélangé avec de l’essence. Cela permet de produire du carburant pour la consommation des moteurs. Cependant, il existe un certain nombre de voitures qui ne peuvent que fonctionner avec de l’éthanol. Quelles sont ces voitures ?

Véhicules polycarburants d’origine

Bien que l’éthanol soit considéré comme du carburant, son utilisation n’est réservée qu’à une certaine catégorie spécifique de voitures. Ce sont notamment les véhicules polycarburants d’origine. Il convient de rappeler que tous les carburants essence contiennent au moins 10% d’éthanol tandis que d’autres en contiennent davantage.

A lire en complément : Snapchat, le réseau social sécurisé expliqué

Toutefois, la majorité des voitures à essence sont compatibles avec l’essence SP95, qui contient déjà les 10 %. Néanmoins, tous les véhicules ne peuvent par rouler avec du superéthanol. Pour qu’une voiture puisse fonctionner avec ce type de carburant, il faut qu’elle soit conçue d’origine pour l’éthanol. En effet, les véhicules polycarburants d’origine sont des voitures qui ont été conçues pour rouler indifféremment face à l’éthanol. Ils peuvent également fonctionner avec n’importe quel type de carburants.

Cela voudra dire ceci. Si vous disposez d’un modèle de véhicule de ce type, vous pouvez l’alimenter en éthanol ou en une autre forme de carburant essence. L’avantage est que ces voitures disposent déjà d’un moteur flexfuel, ce qui voudrait dire qu’il est adapté à l’éthanol. Par conséquent, lorsque vous souhaitez rouler avec l’éthanol sans prendre aucun risque, tournez-vous vers les voitures polycarburants.

A lire aussi : Les critères pour bien choisir son ordinateur

Celles qui le sont dès leur conception ne nécessitent aucune transformation. Toutefois, tous les moteurs n’offrent pas les mêmes proportions. Il est alors important d’être attentif aux caractéristiques de votre véhicule. Cette recommandation n’est pas à prendre à la légère, car elle va permettre d’éviter les risques de dommages au moteur.

Les véhicules convertis au superéthanol par un kit éthanol

Comme dit déjà plus haut, il existe une catégorie de voitures spécifiques qui peuvent fonctionner avec l’éthanol. Ainsi, à défaut d’avoir un véhicule polycarburant d’origine, il est également possible d’apporter quelques modifications à une voiture. Le but est de le convertir à être compatible avec l’éthanol.

Cette conversion permet de transformer le moteur essence classique du véhicule en un moteur flexfuel. Alors, ce dernier peut fonctionner avec de l’éthanol grâce à un kit idéal adapté. Encore appelé kit éthanol ou boîtier éthanol, ce dernier permet de reconnaître le carburant utilisé par votre véhicule. De plus, il s’y adapte facilement.

Plus précisément, le kit permet d’adapter à votre moteur la quantité d’essence et d’éthanol que le réservoir contient. Toutefois, vous ne prenez pas le risque de provoquer des dommages à votre véhicule. Pour installer le kit, il suffit de le poser entre le calculateur et les injecteurs de moteurs. Après cela, le tour est joué.

Cependant, avant tout, cette installation diffère en fonction du type de véhicule. Cela voudra dire que lorsqu’il s’agit d’un engin essence à injection directe, la pose est différente que lorsqu’il est question d’une voiture à essence à injection indirecte. Néanmoins, étant une opération assez importante, elle doit ce fait obligatoirement chez un professionnel homologué. De ce fait, la pose sera certifiée et homologuée. Après l’installation, vous bénéficierez des différents avantages qu’offre l’éthanol. En fait, il vous permet de faire des économies et est également écologique.

Véhicules convertis à l’éthanol par une reprogrammation du moteur

Le kit éthanol paraît comme la solution la plus simple pour permettre à une voiture de fonctionner grâce à l’éthanol. Pourtant, la reprogrammation du moteur est aussi un autre moyen. Celle-ci vise à apporter une modification plus poussée et plus optimisée à votre moteur. Comme le dit déjà son nom, elle permet de reprogrammer votre moteur afin de le rendre plus puissant. Il passera au superéthanol sans risque.

Il s’agit d’une alternative aux kits de conversion qui est plus coûteuse et nécessite donc plus d’expertise et de matériel. Vu son importance, il faut nécessairement la confier aux experts. Cette opération intervient directement sur le système informatique de votre véhicule. Elle permet de modifier le rapport carburant de votre véhicule.

Cela aide alors à réduire votre consommation en carburant et prévient également certaines pannes. Toutefois, la reprogrammation du moteur nécessite un peu plus d’attention, car les risques d’abîmer votre voiture sont : plus élevés. En réalité, ce procédé implique qu’on intervienne directement sur son système informatique. Néanmoins, en termes d’éligibilité, la reprogrammation est illégale contrairement aux kits de conversion, ce qui peut être un peu contraignant.

Les avantages de rouler à l’éthanol pour votre portefeuille et pour l’environnement

Rouler avec de l’éthanol présente des avantages considérables, tant sur le plan financier que pour l’environnement. En utilisant cette alternative écologique au carburant traditionnel, vous pouvez non seulement réduire votre budget en matière de carburants, mais aussi contribuer à la lutte contre le changement climatique.

Premièrement, choisir l’éthanol comme source d’énergie pour votre voiture peut représenter une économie financière importante. Effectivement, son prix est souvent moins élevé que celui du carburant classique. Dans certains cas et selon les régions où vous vivez ou voyagez, c’est même un avantage qui permettra de compenser le coût plus important des kits de conversion, par exemple.

Par conséquent, remplir son réservoir avec du bioéthanol plutôt qu’avec un autre type d’essence revient souvent moins cher à long terme.

Utiliser l’éthanol offre aussi plusieurs avantages environnementaux. Ce biocarburant produit en France provient principalement des cultures agricoles locales telles que la betterave sucrière et les céréales (blé ou maïs). Il est donc issu de sources renouvelables qui constituent une alternative aux combustibles fossiles plus polluants.

Rouler à l’éthanol peut avoir un impact positif sur notre climat. Le CO2 rejeté dans l’air lorsqu’on utilise ce biocarburant est recyclé par les plantations destinées à produire ses matières premières; il n’y a pas d’augmentation nette dans sa production, contrairement aux produits pétroliers classiques.

Cela signifie que les émissions de gaz à effet de serre sont significativement réduites en comparaison avec le carburant traditionnel. Si vous cherchez à faire un geste pour l’environnement tout en réalisant des économies sur vos dépenses liées aux carburants, rouler à l’éthanol peut être une solution adaptée et bénéfique dans tous les aspects.

Les précautions à prendre avant de rouler à l’éthanol et comment bien entretenir votre voiture convertie

Si vous avez décidé de passer à l’éthanol pour votre voiture, pensez à prendre certaines précautions. Effectivement, rouler avec ce biocarburant nécessite une attention particulière.

Avant de convertir votre véhicule au bioéthanol, vous devez vérifier sa compatibilité. Tous les modèles ne sont pas adaptés à cette alternative écologique ; certains moteurs peuvent être endommagés ou leur rendement peut être altéré s’ils ne sont pas conçus pour fonctionner avec ce carburant.

Cherchez un installateur professionnel agréé par la FNFE (Fédération Nationale des Entreprises du Commerce et Service des Pétroles) spécialisé dans la conversion des voitures à l’éthanol : en France, ils se trouvent sur le territoire national et ont été formés aux procédures spécifiques requises pour installer les kits de conversion. Les installations doivent respecter plusieurs normes techniques rigoureuses afin d’assurer une sécurité maximale lors de son utilisation.

Il faudra aussi faire attention aux démarrages : si le temps est froid (-5°C), il sera recommandé soit d’utiliser un kit E85/SP95-E10 qui permettra un démarrage plus facile en se basculant sur l’essence classique, mais cela impliquera alors bien sûr que vous utiliserez la version essence plus polluante du carburant ; soit d’utiliser un système ‘prégazole’ qui apporte quelques modifications supplémentaires au circuit électrique ou hydraulique, permettant ainsi le démarrage sans trop solliciter le moteur durant ces périodes climatiques difficiles.

Pensez à bien entretenir votre voiture convertie à l’éthanol. Les vidanges d’huile doivent être plus fréquentes car le bioéthanol peut avoir des effets sur les joints et les caoutchoucs, qui peuvent se détériorer avec le temps. Les bougies d’allumage devront aussi être remplacées plus souvent.

Rouler à l’éthanol présente des avantages indéniables pour votre portefeuille et notre planète, mais pensez à bien respecter quelques précautions lors de la conversion ou en fonctionnement afin que cela soit bénéfique dans tous les aspects.

vous pourriez aussi aimer