Est-ce que cela vous conviendrait ou conviendrai ?

Dit-on est ce que cela vous conviendrait/conviendrez ou conviendrai. Vous êtes sûrement nombreux à vous poser la question de savoir ce qui se dit. Eh bien, dans cet article, nous allons essayer de détailler afin de savoir ce qu’il faut utiliser.

Le verbe convenir peut correspondre aux goûts, aptitudes de quelqu’un ou aux besoins. Il se construit avec l’auxiliaire avoir. Mais convenir peut également signifier arrêter, décider dans ces cas il se construit avec l’auxiliaire être ; le construire avec avoir est une faute.

A lire en complément : Lesquelles des voitures peuvent fonctionner avec de l'éthanol ?

Le verbe convenir au conditionnel

Lorsque vous souhaitez prendre un rendez-vous avec une tierce personne, vous utilisez généralement l’expression est-ce que cette heure vous conviendrait ? Cette phrase est-elle correcte ?  » Quand cela vous conviendrait-il ?  » Par exemple, si vous voulez organiser une réunion sur Skype et que vous êtes curieux de savoir quand une personne aurait le temps de le faire. Pourquoi on écrit conviendrait au lieu de conviendrai.

En fait, le sujet de conviendrait est le pronom cela qui est au singulier. On peut aussi la reformuler d’une autre manière à savoir : est-ce que cette heure vous conviendrait parmi toutes celles que je vous propose ? En fait, cela est le sujet et il est au singulier. Si on le conjugue au présent, on aura cela (mis pour cette date) vous convient.

A découvrir également : Quel vin servir avec le couscous ?

Le verbe convenir au conditionnel se conjugue simplement de cette manière : je conviendrais, tu conviendrais, il conviendrait, nous conviendrions, vous conviendrez et ils conviendraient. Dans le cas de figure cela vous conviendrait-il, on utilise la troisième personne du singulier.

Par ailleurs, on ne peut pas dire est-ce que cela vous conviendrai, il s’agit du verbe convenir au futur simple et à la première personne du singulier. La conjugaison du verbe convenir au futur est la suivante : je conviendrai, tu conviendras, il conviendra, nous conviendrons, vous conviendrez, ils conviendront. Si l’on s’en tient au sens de la conjugaison, on peut dire : je conviendrai d’une heure avec vous dans les prochains jours.

Comment conjuguer le verbe convenir avec l’auxiliaire avoir et être

Est-ce que cela vous conviendrait ou conviendrai

La subtilité du verbe convenir se situe aux temps composés. En fait, comme cela a été dit plus haut, il se conjugue avec soit avec l’auxiliaire être, soit avec l’auxiliaire avoir :

  • Convenir avec l’auxiliaire être

Lorsque convenir prend le sens de conclure un accord, il s’utilise avec l’auxiliaire être. Cela s’emploie le plus souvent pour le français soutenu. Dans ce sens, le verbe soutenir signifie tomber d’accord avec quelqu’un ou se mettre en accord avec quelqu’un.

Exemple : il était convenu de donner un spectacle

Les enfants sont convenus de faire la vaisselle.

  • Conjuguer convenir avec l’auxiliaire avoir

Lorsqu’il s’agit de correspondre aux goûts de quelqu’un c’est-à-dire plaire ou être approprié, convenir se conjugue avec l’auxiliaire avoir. Cet usage est le plus connu donc, il ne pose généralement pas de problème.

Exemple : J’ai convenu de cette heure pour un rendez-vous

Le sujet m’a convenu c’est pourquoi je l’approuve.

Par ailleurs, bien que l’on utilise généralement l’auxiliaire avoir pour conjuguer le verbe convenir, il faut noter que son utilisation ne sied pas avec le langage soutenu. Alors, lorsque vous souhaitez utiliser le verbe convenir avec un des deux auxiliaires, assurez-vous de savoir si vous aimeriez opter pour un langage classique (auxiliaire être)  ou un langage contemporain (usage de l’auxiliaire avoir).

Quand utilise-t-on le conditionnel ?

Bien entendu, le verbe convenir au conditionnel est utilisé pour exprimer un souhait, une hypothèse. En réalité, l’information est incertaine et non confirmée. La plupart du temps les journalistes ont recours au conditionnel. Quant au verbe convenir, il est employé pour prendre et donner des éventuels rendez-vous.

En somme, il apparait de ce qui précède que l’emploi de certains temps comme le conditionnel n’est pas aussi facile qu’on puisse le croire. C’est pareil pour la conjugaison de certains verbes. Quoi qu’il en soit, vous avez pu le voir que leurs emplois varient d’une situation à une autre.

vous pourriez aussi aimer