Attestation d’assurance responsabilité civile : mode d’emploi

Lorsqu’un nouveau client embauche votre entreprise, il veut savoir que travailler avec vous n’augmentera pas sa responsabilité légale. De même, lorsque vous embauchez des fournisseurs ou des sous-traitants pour votre entreprise, vous voulez avoir l’assurance. Vous voulez vous assurer que leur embauche ne vous nuira pas financièrement.

Comment les deux parties apaisent-elles ces inquiétudes ? En obtenant une attestation d’assurance responsabilité civile auprès d’une compagnie d’assurance. Que faut-il savoir sur ce document ?

Lire également : Logo L`Oréal : histoire de la marque et origine du symbole

Attestation d’assurance responsabilité civile : Qu’est-ce que c’est ?

Un formulaire d’attestation d’assurance (COI) est un document qui établit une preuve d’assurance. Il vous répertorie, vous ou votre entreprise, en tant que preneur d’assurance ou assuré désigné. Le formulaire précise également le type d’assurance responsabilité en cause. De plus, il montre les limites de la police et les dates d’effet de la couverture ou la période de la police. Cela montre à toutes les personnes concernées que vous êtes suffisamment assuré. En examinant un COI, vos clients peuvent conclure des affaires en sachant qu’un filet de sécurité d’assurance est en place.

Pourquoi une attestation d’assurance est-elle importante ?

La plupart des propriétaires d’entreprise s’efforcent d’être compétents, honnêtes et véridiques. Malheureusement, la réalité peut être en deçà des attentes. Les fournisseurs et les partenariats commerciaux peuvent :

A lire également : Qui est la femme de Tupac Shakur et où est-elle aujourd'hui ?

  • Ne pas être aussi compétent que promis
  • Omettre de mentionner les litiges juridiques antérieurs
  • Prétendre avoir une assurance, mais elle a expiré il y a des années

Demander un COI actuel aide à vérifier les réclamations de responsabilité financière d’un fournisseur ou d’un sous-traitant potentiel. Lorsque vous vous préparez à travailler avec un nouveau client ou fournisseur, n’hésitez jamais à fournir ou à demander un formulaire d’attestation d’assurance. C’est simplement une bonne pratique commerciale.

Est-ce qu’un formulaire d’attestation d’assurance est identique à une police d’assurance ?

Non, un certificat d’assurance n’est qu’un résumé de la couverture d’assurance existante. Lorsque vous donnez votre COI à un client, vous ne concluez pas de contrat pour couvrir les pertes de cette personne. Vous fournissez simplement la preuve que vous avez une assurance.

Si vous souhaitez fournir une couverture au titulaire du certificat, vous pouvez faire de votre client un « assuré supplémentaire » sur votre police. Cela est facile à faire. Appelez ou envoyez un courriel à votre agent ou courtier. Ensuite, demandez-lui de modifier votre page de déclarations pour inclure le nom de votre client.

Que comprend une attestation d’assurance responsabilité ?

Une attestation d’assurance responsabilité civile comprend :

  • Le nom de votre assureur et vos numéros de police.
  • Dates d’entrée en vigueur de la politique.
  • Limites de la politique.
  • Les noms des assurés.

Le formulaire doit inclure les informations de votre police d’assurance responsabilité civile générale. Si vous avez d’autres types d’assurance responsabilité, votre certificat d’assurance responsabilité peut également indiquer les détails de cette police. Il peut s’agir par exemple de l’assurance automobile commerciale, l’assurance contre les accidents du travail et l’assurance responsabilité civile complémentaire. Vous devriez pouvoir accéder aux certificats d’assurance pour toutes vos polices d’assurance professionnelles. En général, ces documents contiennent les mêmes types d’informations que les certificats d’assurance responsabilité.

Mode d’emploi d’une attestation d’assurance

Lorsque vous demandez un certificat d’assurance à une personne ou à une entreprise, vous devez examiner attentivement le formulaire. Une fois que vous l’avez reçu, voici ce qu’il faut rechercher. Assurez-vous que le nom de l’entreprise sur le formulaire correspond au nom du fournisseur que vous embauchez. De plus, vérifiez que la date d’expiration de la politique n’est pas antérieure à la date d’achèvement de votre projet. Si c’est le cas, demandez au fournisseur de soumettre un autre certificat confirmant le renouvellement de la police.

Assurez-vous que l’entreprise dispose au moins d’une police d’assurance responsabilité civile générale, ainsi que d’une couverture d’indemnisation des accidents du travail. Ces polices vous couvriront pour les pertes de tiers (dommages matériels, corporels, etc.) causés par le vendeur. Elles sont aussi nécessaires pour les blessures de ses employés au cours de votre projet. Enfin, déterminez que les limites de responsabilité du vendeur respectent ou dépassent les limites de votre propre assurance. Si ce n’est pas le cas, envisagez d’exiger de la personne qu’elle souscrive une assurance supplémentaire.

vous pourriez aussi aimer